Linux Mint 12 nous réconcilie avec Gnome


Les dernières versions d’Ubuntu ne font plus l’unanimité. La nouvelle interface Unity, dérivée de l’interface Gnome 3 son nouveau shell pour tablette Gnome-shell fait fuir massivement les utilisateurs qui ne retrouvent plus leurs marques. Bien adapté aux tablettes, cette nouvelle interface imposée par défaut sur les ordinateurs Desktop n’apporte tout simplement pas la même rapidité d’utilisation que ses prédécesseurs basés sur Gnome 2.

Linux Mint est une version alternative (fork) alternative à Ubuntu qui fait de plus en plus de bruit et sa dernière version sortie il y a quelques jours offre un choix crédible aux utilisateurs.

Bien que vieillissant, Gnome 2 a su s’imposer avec les années et continue de séduire. Datant de 2002,  il  est pourtant temps de changer et d’évoluer vers une nouvelle version ré-écrite, plus performante et utilisant les dernières nouveautés en matière d’accélération graphique. Longtemps mis en avant par la communauté, Ubuntu a permis à Linux de faire sa place auprès du grand public et a longtemps était le meilleur représentation de l’interface Gnome. Les décisions et les évolutions faites par la communauté sur Gnome sont-elles amené à être une impasse?

Heureusement non, Linux Mint prouve qu’il est possible d’évoluer sans faire un pas en arrière (référence à l’expression de Linus Torvald à propos de Gnome 3). La dernière version 12 de Linux Mint utilise Gnome 3 et propose un shell alternatif à Gnome shell : Mint Gnome Shell Extensions (MGSE) qui permet de conserver une apparence similaire à celle de Gnome 2

Linux Mint suscitait déjà l’intérêt depuis plusieurs mois comme le montre les statistiques de Royal Pingdom .

Top 5 Desktop Linux Distribution Royal Pingdom

 Le nom de code « Lisa » de cette dernière version n’est peut-être pas un hasard et il s’agira peut d’une révolution similaire à l’arrivée de l’Apple Lisa dans les années 80.

Quelques liens utiles :