La fin des bases de données Open-Source

C’est désormais presque officiel, Oracle rachète la société Sun pour un montant de de 7,4 milliards de dollars. La transaction devrait être finalisée dès cet été.(voir l’article en anglais sur le site de sun )

Même si l’entrée dans le jeu d’oracle est un fait nouveau, le rachat de la société Sun par une autre n’en n’est pas un, en effet, depuis quelques temps, Sun était plus ou moins embourbé dans une situation économique difficile et s’était rapproché de la société IBM pour un éventuel rachat. Cette solution ayant été enterré la semaine dernière, il était naturellement logique que la société Sun cherche dès lors un nouvel acquéreur.

Quels peuvent être les conséquences de ce rachat?

La technologie Java existe depuis plus de 20 ans désormais, et Oracle est un des principaux partenaires de cette technologie (outre la base de données elle-même, la plupart des outils Oracle sont réalisés avec Java). De plus, Java est désormais devenue Open-Source et Java n’entre pas directement en concurrence avec les secteurs d’activités d’Oracle ( Langage Informatique VS Base de données).

En revanche, il faut se souvenir du dernier gros achat en date de Sun. Souvenez-vous, c’était il y a un peu plus d’un ans, Sun achetait la base de donnée MySQL . Que va t-il devenir de cette base de données Open-Source qui damme le pied à Oracle depuis sa Création? MySQL, on le sait, est une solution de base de données très populaire dans la communauté Open-Source. Son rachat par la société Sun devait lui promettre un bon avenir avec différentes solutions pouvant naitre de la synergie des différentes technologies de Sun déjà habitué à l’Open-Source (Java, NetBeans, GlassFish, etc). Un an plus tard, on est loin de l’avenir radieux promis suite à l’achat, la plupart des responsables de MySQL de l’époque ont soit démissionnés soit n’occupe aucun poste à forte responsabilité.

Que va devenir MySQL? Même si Oracle est déjà le leader incontestable du secteur des bases de données, ce rachat vient renforcer considérablement sa position ( A vérifier avec les lois anti-trust d’ailleurs). Certe, Mysql est open-source, et Oracle ne peut pas stopper purement et simplement la commercialisation et l’utilisation de Mysql pour les remplacer par du Oracle ( qui ne repond pas aux mêmes besoins soit-dit en passant). Mais pensez-vous que la société Oracle va continuer à soutenir et à développer la solution MySQL? Selon les choix est les objectifs définits par Oracle,la solution Mysql peut tout aussi bien périr (par manque d’innovation) ou au contraire profiter des formidables technologies déjà utilisées par la société Oracle pour améliorer Mysql et tirer profit de la synergie de ces deux solutions. Malheureusement, même si Oracle propose depuis quelques temps une version gratuite(non open-source) de son moteur de base de données, il ne s’agit pas d’une société habitué au monde et au business de l’open-source.

La décision revient dès lors aux développeurs libres de prendre leurs courages à deux mains pour continuer à maintenir et à développer des solutions innovantes, mais accepteront-il de voir leur travail reprit et utilisés par la société Oracle à des fins commerciales?